Publié le

Voyager tranquillement avec son bébé grâce à quelques précautions

À la différence du nôtre, l’organisme de bébé n’est pas encore assez adapté à l’environnement dans lequel il se trouve. Un changement d’atmosphère risquerait même d’aggraver la situation. Cependant, il est possible de voyager avec son enfant quand on a su prendre les bonnes précautions. Cela demandera du temps puisque les parents devront tenir compte de ce qu’il faut faire avant et pendant le séjour. Néanmoins, ces quelques préparatifs éviteront de nombreux désagréments, notamment dans certaines destinations en particulier.

Car Seat Safety

Avant le départ

La question de la santé devra être la première préoccupation des parents. Quelle que soit la destination, le mieux est de s’assurer que le pays ou la région dispose d’infrastructures médicales modernes et complètes. Il faudra aussi vérifier si certains médicaments comme l’ibupradoll (pour adultes et enfants de plus de 11 ans) existent bien sur les lieux. Dans le cas contraire, les parents peuvent toujours accéder aux plateformes en ligne pour trouver tout ce dont ils auront besoin.

Certains établissements hôteliers pourraient inclure des options d’aides d’urgence dans leurs services. Une information qu’on peut également voir en ligne. Si les voyageurs vont séjourner dans des destinations tropicales, l’idéal serait de prévoir une moustiquaire imprégnée. Enfin, la mise à jour des vaccins est essentielle. Peut-être que certaines vaccinations ne seront pas encore préconisées pour les plus petits, l’avis d’un médecin sera utile s’il existe une autre manière de protéger bébé des maladies concernées.

Pendant le voyage

Le déplacement sera inévitable quand on parle de voyage. Que ce soit en voiture, en avion, en train ou même à pied, quelques précautions seront aussi à retenir. Un détour en avion est, par exemple, déconseillé pour un nourrisson de moins de sept jours. Si porter l’enfant dans ses bras est une pratique courante, au cours d’un transfert, l’utilisation d’un support sera toujours nécessaire.

Certaines compagnies aériennes proposent des berceaux dans leurs appareils. Les professionnels recommandent quand même aux parents de se munir d’équipement adapté à l’âge de leur bébé. Lit nacelle, siège coque, siège intégral, ce sera aux voyageurs de prévoir en avance l’accessoire qui convient le mieux. S’il s’agit d’un détour en voiture, un siège auto pour bébé et un rehausseur pourront suffire tout au long du parcours.

Pendant l’après-midi, les rayons du soleil peuvent atteindre le petit. Il faudra alors éviter de rouler pendant ces heures ou essayer de trouver des matériels de puéricultures ou produits anti-UV pour bébé. Enfin, le mal des transports et la déshydratation sont des cas très fréquents. On peut les prévenir en s’assurant que l’enfant soit bien nourri et qu’il soit placé d’une manière confortable dans le véhicule. Il est aussi recommandé de lui faire boire chaque demi-heure.

Après l’arrivée à destination

Le premier réflexe sera de compléter le matériel et de trouver des enseignes qui en proposent sur les lieux. Les biberons et les jouets sont faciles à avoir. Le plus difficile sera toujours les médicaments si une partie a déjà été utilisée pendant le transfert. Il vaut alors mieux être prévoyant et songer à acheter des produits supplémentaires dès le début.

Peut-être que les parents souhaitent faire participer bébé à certaines activités durant le séjour. Les coups de soleil et les baignades en soirée seront à éviter. Pendant une randonnée ou une escapade en nature, les solutions hydroalcoolique permettront d’amoindrir les risques d’exposition aux bactéries.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *